Coronavirus : solidarité exceptionnelle sur Les Hauts-d’Anjou

Plus de 80 couturiers et couturières se sont portés volontaires pour la confection de 9000 masques à destination des habitants des Hauts-d’Anjou.

 

Le masque alternatif sera l’accessoire nécessaire comme élément complémentaire aux gestes barrière et à la distanciation physique et sociale pour la réussite du déconfinement. Depuis le début de la pandémie, il fait l’objet de débat pour son utilité et sa fourniture, mais désormais chacun s’emploie à trouver les solutions pour s’en procurer. La commune des Hauts-d’Anjou a décidé il y a 10 jours de fournir un masque alternatif en tissu par habitant et un appel aux bénévoles a été lancé par voie de presse et réseaux sociaux.

Il n’a pas fallu une semaine pour que plus de 80 bénévoles, artistes de l’aiguille et de la bobine s’inscrivent au dispositif et, comme dans la chanson de Charles Trenet, dans les chaumières des Hauts-d’Anjou on entend le cliquetis des machines parce que « papa pique et maman coud » !

La commune a acheté tissu, fil et élastique pour la confection de 1 000 masques « enfant »  et 8 000 masques « adulte ». Déjà près de 1 700 ont été confectionnés et restitués, 4 500 sont en cours de montage dans les ateliers familiaux et nul doute que l’objectif des 9 000 sera atteint.

Les bénévoles viennent des 8 communes déléguées comme pour faire valoir le leitmotiv des Hauts-d’Anjou : « Ensemble, nos projets prennent de la hauteur » ! En effet, un esprit solidaire s’exprime aux travers de cette participation citoyenne ; il y a bien sûr les expertes qui enchaînent les fabrications par dizaines et viennent à toutes les permanences s’approvisionner, mais il y aussi la couturière du dimanche qui « veut bien essayer d’en faire un peu ». Comme dans un orchestre, tous les musiciens ont leur place et cette musique rythmique prend l’allure d’une symphonie en quatre mouvements : solidarité, citoyenneté, gaité et convivialité. Il faut en effet se rendre aux permanences de remise et retour pour se rendre compte de l’esprit qui anime cette opération. La commune des Hauts-d’Anjou remercie vivement tous les bénévoles qui se sont inscrits ou peuvent encore s’inscrire sur masqueslha@gmail.com. Les informations nécessaires (permanences, tuto…) leur seront transmises par mail.

Ces masques seront distribués à partir de mi-mai dans un cadre et un dispositif qui seront précisés ultérieurement.

Même si le déconfinement est le résultat d’un effort de tous pour enrayer la contamination, l’épidémie n’est pas encore éradiquée. Il convient donc, après le 11 mai, de poursuivre le respect des préconisations dont le port du masque dans les espaces publics spécifiques : commerces, transports publics, marchés, etc. Avec la fourniture d’un masque par habitant, la commune des Hauts-d’Anjou invite chacun à rester vigilant et prudent.

 

Le retour des masques confectionnés a permis de récupérer 1700 unités en une semaine.

Le retour des masques confectionnés a permis de récupérer 1700 unités en une semaine.