Participation citoyenne

Le Conseil municipal des Hauts d’Anjou a décidé à l’unanimité le 1er février 2018 d’adhérer au dispositif « Participation Citoyenne » en partenariat avec la gendarmerie. Petite délinquance, incivilités, cambriolages, démarchages forcés… notre commune n’échappe pas à ces phénomènes. Strictement encadré, ce dispositif fait l’objet d’un protocole entre la Préfecture, la gendarmerie, la commune et le Procureur de la République. Au cours de ces 3 dernières années, 22 communes de Maine-et-Loire se sont engagées dans cette démarche, observant ainsi une augmentation du taux d’élucidation des cambriolages et petits délits (Source : www.maine-et-loire.gouv.fr). Véritable outil de prévention de proximité, ce dispositif ne se limite toutefois pas à la bienveillance envers son voisinage. Il a également vocation à développer un réseau de solidarités envers les personnes les plus sensibles et fragiles, et il s’élargit à d’autres problématiques susceptibles de toucher notre commune, comme les inondations, les périodes de sécheresse et de grand froid, etc.

Les objectifs du dispositif :

  • Renforcer le tissu relationnel entre les habitants d’un même quartier 
  • Développer l’esprit civique des administrés
  • Rassurer et protéger les personnes vulnérables
  • Encourager les habitants à la réalisation d’actes de prévention élémentaires
  • Constituer une chaîne d’alerte entre le « référent citoyen » et la gendarmerie 
  • Intensifier les contacts et les échanges de manière à démultiplier l’action de la gendarmerie.

Le « référent citoyen » au cœur du dispositif. L’élément clé du dispositif est la chaîne d’alerte. Des « référents citoyens » volontaires s’engagent, après avoir reçu une sensibilisation auprès de la gendarmerie, à adopter une posture de vigilance plus attentive à l’égard des comportements suspects et à transmettre aux forces de l’ordre l’information.

Trois réunions publiques (Brissarthe, Champigné et Cherré) ont été organisées pour présenter ce protocole aux habitants, en présence d’élus de la commune et de la gendarmerie. Suite à ces trois réunions publiques, un appel à candidature a été lancé. Les personnes intéressées qui souhaitent devenir « référent citoyen » peuvent se faire connaître auprès de chaque mairie déléguée de la commune des Hauts d’Anjou. La signature du protocole entre la Préfecture, la gendarmerie et la commune, en présence des « référents citoyens », est prévue le samedi 23 juin.