CCAS : Centre Communal d’Action Sociale

Aides sociales légales Aides facultatives  Banque alimentaire  Logement d’urgence 

Le CCAS, qu’est-ce que c’est ?

Le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) est un outil de la politique sociale municipale. Sa présence dans de nombreux secteurs d’intervention le rend incontournable.

Même si l’aide aux personnes fragilisées constitue l’axe prioritaire du CCAS, nombre de missions sont venues compléter son action. Du soutien aux personnes âgées à l’action sociale, en passant par l’aide apportée aux personnes handicapées, les services du CCAS touchent désormais un large public.

Coeur de l’action publique municipale, le CCAS occupe une place prépondérante dans l’administration communale. Il se distingue des autres services municipaux et possède ainsi son propre Conseil d’administration composé pour une moitié d’élus municipaux et pour l’autre moitié de personnes qualifiées, représentantes des associations investies dans le champ social et nommées par la maire. Ce Conseil d’administration, présidé par la Maire et animé par la vice-présidente en charge de l’action sociale, détermine en étroite, collaboration avec la municipalité, ses grandes orientations et ses priorités.

La subvention versée par la commune Les Hauts d’Anjou et la participation de certains usagers constituent l’essentiel de ses ressources.

Les membres du CCAS sont tenus au secret : les personnes qui sollicitent son aide sont donc assurées que leur demande sera examinée dans le respect et la discrétion.

Voir la commission Action sociale       

Accueil et permanence téléphonique

Responsable du Service :  Aurore HÉBERT

Contact : 02 41 42 94 89 – ccas@leshautsdanjou.fr

 Estelle DESNOËS, vice-présidente du CCAS se met à votre disposition, le lundi matin sur RDV

Aides sociales légales

Le service est en charge de faciliter l’accès à l’aide sociale légale dont l’attribution relève de la compétence du Conseil Départemental

Les aides sociales légales à destination des personnes âgées ou en situation de handicap sont :

  • L’APA (Aide personnalisée à l’autonomie)
  • L’ASPA (Allocation de solidarité aux personnes âgées)
  • La prise en charge des frais de placement en établissement ou en famille d’accueil pour les personnes âgées
  • La prise en charge des frais de placement en établissement, en foyer occupationnel (ESAT, foyer de vie) ou en famille d’accueil pour les personnes handicapées
  • La prise en charge des frais de repas en foyer-restaurant ou par un service de portage à domicile

 Pour constituer les dossiers, n’hésitez pas à prendre RDV avec le CCAS

 

Aides sociales facultatives

Secours d’urgence

A la demande des travailleurs sociaux intervenant sur le territoire, un secours d’urgence est attribué aux personnes se trouvant dans une situation économique difficile, sous conditions stipulées dans le règlement des aides facultatives.

Les aides financières 

Les personnes ou familles en difficulté peuvent solliciter une aide financière auprès du CCAS via leur travailleur social référent.

Ces aides concernent par exemple les factures d’énergie, l’accès ou le maintien dans le logement, le handicap, en subsidiarité des autres aides existantes et sous conditions énoncées dans le règlement des aides facultatives.

INFORMATION PRATIQUE : Les dispositifs suivants n’interviennent que sur orientation d’un travailleur social

Pour consulter le règlement des aides facultatives, cliquez ici

CCAS et Banque Alimentaire, un partenariat pour les aides alimentaires

Un partenariat entre la commune Les Hauts d’Anjou et la Banque Alimentaire d’Angers permet d’offrir un service de distribution de colis alimentaires pour toute personne domiciliée sur  la commune ne disposant pas de revenus suffisants pour se nourrir convenablement, que ce soit ponctuel ou non.

Comment bénéficier des colis de la Banque alimentaire ?

Pour obtenir l’accès à la distribution d’un colis alimentaire, il faut en premier lieu rencontrer un travailleur social qui étudiera les besoins de la personne.

Le travailleur social prendra ensuite contact avec le C.C.A.S. par l’intermédiaire d’une demande de colis alimentaire.

Le C.C.A.S. valide la demande et assure le transport des denrées alimentaires de la Banque Alimentaire ainsi que la distribution.

 

Les distributions ont lieu tous les mardis à partir de 16h30 à la mairie déléguée de Champigné.

Chaque colis est remis contre une participation financière de 1€ par adulte.

Logement d’urgence

La commune LHA offre un accueil aux personnes sans-abris dans des conditions d’accueil conformes à la dignité de la personne humaine.

Un local est situé sur la commune : 20B Vieille Rue, Champigné, 49330 Les Hauts d’Anjou

Il est mis à disposition par la mairie en lien avec le 115.

Conditions d’accès

Hébergement en urgence des personnes sans abri à raison de 2 nuits par mois.

Un séjour plus long peut exceptionnellement être accordé par l’élu ou le référent administratif en charge de l’action sociale

Réservation

La priorité est donnée par ordre d’arrivée et aux personnes ayant contacté le 115 ou en relation avec le réseau Abri de la providence et le Secours catholique.

Pas de réservation supérieure à 24h.

Domiciliation

La domiciliation permet à toute personne sans domicile stable :

  • de recevoir du courrier,
  • de remplir certaines obligations et faire valoir certains droits et prestations (délivrance d’une carte nationale d’identité, inscription sur les listes électorales, aide juridictionnelle…).

Personnes concernées

Une personne sans domicile stable est une personne qui ne dispose pas d’une adresse lui permettant d’y recevoir et d’y consulter son courrier de manière constante et confidentielle.

Toute personne incarcérée qui prépare sa sortie de prison et qui n’a pas de domicile de secours ou de domicile personnel, entre également dans le champ de cette définition.

Les demandeurs d’asile bénéficient d’un dispositif de domiciliation spécifique.

Pour prétendre à une élection de domicile, il faut avoir un lien avec la commune ou le groupement de communes.

Toute personne est considérée avoir ce lien :

  • Si son lieu de séjour est le territoire de la commune à la date de demande de domiciliation,
  • Si elle exerce une activité professionnelle sur la commune,
  • Si elle bénéficie d’une action d’insertion ou d’un suivi social, médico-social ou professionnel ou qu’elle a entrepris des démarches à cet effet sur la commune,
  • Si elle a des liens familiaux avec une personne vivant dans la commune,
  • Si elle exerce l’autorité parentale sur un enfant mineur qui y est scolarisé.

Une demande de domiciliation doit être effectuée auprès du CCAS

retour vers le haut