Châteauneuf-sur-Sarthe

La commune de Châteauneuf-sur-Sarthe a intégré la commune nouvelle depuis le 1er janvier 2019.

Bientôt sur cette page, vous trouverez un descriptif complet de cette commune déléguée.

Ouverture au public

  • Lundi de 9 h à 12 h et de 13 h 45 à 16 h 45
  • Mardi de 9 h à 12 h
  • Mercredi de 9 h à 12 h et de 13 h 45 à 17 h 45
  • Jeudi de 9 h à 12 h
  • Vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 16 h
  • Samedi de 10 h 30 à 12 h

Horaires CNI / Passeport

         (sur rendez-vous)

  • Lundi de 9 h à 11 h 30 et de 13 h 45 à 16 h 30
  • Vendredi de 9 h à 11 h 30 et de 14 h à 15 h 45
  • Samedi de 9 h à 10 h 15

 

Nombre d’habitants : 3196 (castelneuviens)

Conseil communal : 19 membres

Les membres : Marc-Antoine Driancourt (Maire délégué) Catherine Le Thery (1ère adjointe déléguée), Guy Lebrun (2e adjoint délégué), Marie-Laure Templé (3e Adjointe déléguée), Michel Pommot (4e adjoint délégué), Roselyne Pertuisel (5e adjointe déléguée), Christine Renier-Tisné (déléguée), Marie-Christine Boudet (déléguée), Jérôme Jullien (délégué), Emma-Ozelm Kaya (déléguée), Marc Billiet, Pierrette Brault, Régis Esnault, Maryvonne Gabet, Eliane Bertolo, Louis Boutin, Jean-Yves Lauriou, Aude Reymund, Giovanni Petit (conseillers)

Les projets

Le City Stade,

Piste cyclable,

Patrimoine

  • L’église Notre-Dame de Séronnes, datant du XIIe siècle
  • Le manoir et le château de la Verrouillère du XIIe siècle
  • Le château des Briostières
  • Le pont Geoffroy le Bel dit Plantagenêt
  • La maison de la rivière
  • L’écluse
  • Le moulin et sa minoterie
  • Statue de Robert Le Fort
  • Les Fours à Chaux
  • La Tour de la motte

Manifestations annuelles

Concerts et expositions

Les Foliklores (dans plusieurs lieux de l’Anjou Bleu)

Fête nationale du 14 juillet

Courte histoire de la commune

Au IXe siècle, l’endroit est occupé par la villa carolingienne de Selonna (Séronnes), construite sur un coteau dominant la rive droite de la Sarthe.

En 1131, le comte d’Anjou, Geoffroy V le bel, surnommé Plantagenêt, construit en aval de Séronnes, une citadelle (castellum novum) pour se protéger d’un bouillant vassal, le seigneur de Sablé. Une ville fortifiée avec pont, église, foires et marchés, est édifiée au pied du château. Bientôt le nom de Châteauneuf remplace celui de Séronnes.

Entre 1830 et 1870, la commune connaît une période de grands travaux : reconstruction du pont (le précédent a disparu vers 1710), construction du barrage et de l’écluse à la place des portes marinières, percement de la rue nationale, aménagement des quais, de la place des halles, construction du grand moulin, des fours à chaux…

Châteauneuf n’en demeure pas moins une petite cité, partagée entre une campagne peu étendue et un bourg où se concentrent les services administratifs et les professions libérales.

Il faudra attendre le début des années 1960, pour assister au décollage économique et démographique avec l’implantation des tanneries Sueur dans le cadre de la décentralisation, le développement de Duchemin (BTP) et la création des collèges.

Depuis peu Châteauneuf a franchi le cap des 3 000 habitants

Géographie

L’altitude de la commune varie de 23 à 71 mètres. Ses coordonnées géographiques sont 47° 40’ 54’’ nord 0° 29’ 14’’ ouest. Commune de la partie orientale du Segréen, Châteauneuf-sur-Sarthe se situe en rive droite de la Sarthe, sur les routes D 859, Cherré – Daumeray, D 89, Contigné – Étriché, et D 1.

Economie

  • Agriculture : élevage, fruits, polyculture, production bio
  • Artisanat : métiers du bâtiment, garage, coiffure, et divers autres boutiques (habillement, bien-être,…)
  • Commerces : buraliste, boulanger, restaurants, épicerie, supermarché, bars
  • Tourisme : hôtel, camping-car park